Une semaine sans article, en 2 ans de blog, cela n'était jamais arrivé. Je m'en excuse, mais je dois vous avouer qu'en ce moment, je suis très très chargée. Entre mes 2 mémoires, mes dossiers pour la fac et mon stage qui me prend tout mon temps, il m'est très difficile d'assurer ici pour le moment. Mais je ne vous abandonne pas pour autant, ah ça non! J'ai pu voir que mon petit concours vous avais plu et j'en suis ravie! Je donnerai les résultats dans mon prochain billet, en attendant, je vous propose aujourd'hui, un petit post culturel fourre tout (oui je sais, encore une fois..). Au programme donc ce matin: deux films, un théâtre et une expo, et oui, tout ça! On commence tout de suite par le cinéma.

9-mois-ferme-affiche

Si j'ai encore et toujours du retard de ce côté là, je le rattrape néanmoins un peu dès que j'en ai l'occasion. Cette fois-ci, je vais vous parler de 9 mois ferme et d'Il était temps, que j'ai vu il y a déjà deux semaines.

Je dois dire que je suis allée voir 9 mois ferme sans grande motivation, car si je savais que j'allais passer un bon moment, je tenais davantage à voir l'un des films de ma liste (Un château en Italie par exemple) qui me tentait vraiment. Celui-ci, cela ne me gênait pas de le voir en DVD. Je me suis finalement laissé tenter et j'ai effectivement passé un vrai bon moment. Le film est vraiment très drôle, complètement barré et loufoque. Le casting est brillant et bien pensé. Néanmoins, même si j'ai passé un bon moment et que j'ai beaucoup ri, je maintiens le fait que j'aurais tout à fait pu le voir en DVD et privilégier un autre film. Cela dit, je précise qu'avec le peu de temps que j'ai pour aller au ciné, je privilégie forcément les films qui me tentent vraiment beaucoup. Dans d'autres circonstances, j'aurais peut être ainsi choisi de le voir au ciné.

Résumé (Allociné): "Ariane Felder est enceinte ! C'est d'autant plus surprenant que c'est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est que d'après les tests de paternité, le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l'attend..."

ABOUT-TIME_NZ_A4_v1

En revanche, en ce qui concerne Il était temps, c'est une autre histoire! Celui-là, j'avais vraiment envie de le voir et je l'attendais. En très très grande fan des films de Richard Cutis (en tête bien sur mon bien-aimé Love Actually, l'un de mes films préférés), je ne pouvais pas manquer ce nouveau film, le premier depuis 10 ans déjà. Comme je m'y attendais, j'ai adoré ce film, réellement. Moi qui pensais, en toute honnêteté, qu'il s'agirait d'un film girly/mignon tout bête, j'ai découvert à la place, un film bouleversant, extrêmement bien réalisé, avec une très belle photographie et des comédiens très touchant. L'idée est originale et bien tenue, cohérente et très très bien jouée. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressentie autant de sentiments différents devant un même film. En deux heures de temps, on passe des rires aux larmes, et l'on ne voit pas le temps passer, tant l'on est absorbé par cette très jolie histoire. Je m'arrête là car je pourrais écrire des lignes et des lignes pour vous convaincre d'aller voir ce film. Je crois bien que c'est mon coup de coeur de l'année!!! A noter, le couple formé par Rachel McAdams et Domhnall Gleeson est vraiment magnifique, simple mais tellement beau! A noter aussi, Bill Nighy est vraiment bouleversant et à contre-pied de ses rôles habituels de papy provoc', et rien que ça, ça vaut le coup d'oeil!

Résumé (Allociné): "À l’âge de 21 ans, Tim Lake découvre qu’il a la capacité de voyager dans le temps... Lors de la nuit d’un énième nouvel an particulièrement raté, le père de Tim apprend à son fils que depuis des générations tous les hommes de la famille maîtrisent le voyage intertemporel. Tim ne peut changer l’histoire, mais a le pouvoir d’interférer dans le cours de sa propre existence, qu’elle soit passée ou à venir... Il décide donc de rendre sa vie meilleure... en se trouvant une amoureuse. Malheureusement les choses s’avèrent plus compliquées que prévu. Tim quitte les côtes de la Cornouailles pour faire un stage de droit à Londres et rencontre la belle et fragile Mary. Alors qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. C’est ainsi qu’au fil de ses innombrables voyages temporels il n’a de cesse de ruser avec le destin afin de la rencontrer pour la première fois, encore et encore, jusqu’à ce qu’il arrive à gagner son coeur. Tim se sert alors de son pouvoir afin de créer les conditions idéales pour la demande en mariage parfaite, pour sauver la cérémonie à venir du discours catastrophique du pire des garçons d’honneur imaginable mais aussi pour épargner à son meilleur ami un désastre professionnel. Mais alors que le cours de sa vie inhabituelle se déroule, Tim découvre que ce don exceptionnel ne lui épargne pas la peine et les chagrins qui sont communs à n’importe quelle autre famille partout ailleurs."

1381304_10151906864969596_626320736_n-1

Je voulais ensuite vous parler brièvement de l'exposition Le Surréalisme et l'Objet qui se tient actuellement à Beaubourg, et ce jusqu'en mars prochain. Le Surréalisme est un mouvement que j'aime beaucoup en art, je vous en avais d'ailleurs déjà touché quelques mots lorsque je vous avais parlé de l'expo Dali en mars dernier. C'est donc naturellement que je suis allée visiter cette exposition. Riche "d’une centaine de sculptures et d’une quarantaine de photographies, cette exposition permet de suivre toute l’histoire du mouvement surréaliste depuis sa fondation dans les années 1920, à sa reconnaissance à New York pendant la Seconde Guerre mondiale, en passant par son succès international dans les années 1930, à travers un prisme original : celui du rapport à l’objet."

"Le Surréalisme et l’objet met en lumière les différents thèmes surréalistes, parmi lesquels l’articulation de la conscience individuelle avec la société ou encore le refus de l’ethnocentrisme occidental qui se manifeste par un fort intérêt pour les arts d’Afrique, des Amériques et d’Océanie. Le contrepoint contemporain apporté par des oeuvres de Mona Hatoum, Ed Ruscha, Cindy Sherman, Arnault Labelle-Rojoux, Paul Mc Carthy…, souligne la pérennité des questions soulevées par le Surréalisme autour de la sculpture et de l’objet."

Il s'agit d'une grande exposition, assez complète et vraiment riche, à visiter si vous aimez ce mouvement, elle vaut le coup d'oeil!

-

Enfin, je voulais vous toucher deux mots sur un très chouette spectacle d'impro qui se tient tous les vendredis et samedis soirs à 21h au théâtre du Point Virgule. C'est très très drôle, complètement improvisé et totalement décalé! On passe une très bonne soirée et on rit beaucoup! Je conseille chaudement!!

Le Grand Showtime - Point Virgule - Vendredi et Samedi - 21h